Thérapie de couple

Amoureux - Pablo Picasso 1919

Il semblerait que les problèmes maritaux ne soient inconnus de personne, ainsi que les relations sexuelles pauvres et insatisfaisantes. Devrions-nous vraiment accepter une telle réalité ?

Un couple est plus que l’addition de deux personnes : c’est une entité en soi qui a son propre caractère émotionnel et on doit en prendre soin en conséquence. Les partenaires sont sensibles, vulnérables et insécures. Rien ne peut être tenu pour acquis.

Notre habilité à construire une relation intime dépend tout d’abord de ce que nous avons absorbé chez nos parents. Nous reproduisons les problématiques de notre famille, de façon consciente ou non.

L’intimité est le mot clef pour créer une relation tranquille et apaisée mais aussi sensible et émotionnelle. Elle peut prendre beaucoup de formes, la sexualité étant l’une d’elle. Trois principes sont à la base de l’intimité : le leadership, la communication et la générosité.

Prenons l’exemple de la communication : c’est une capacité en soi. Il faut savoir écouter l’autre mais la manière dont on parle n’est pas moins importante (je serais même tenté de dire qu’il est plus important) que le contenu du message. Une demande légitime mais mal exprimée (d’une façon peu claire voire agressive)  peut faire plus de mal que de bien à une relation. Un dialogue clair et positive développe le respect mutuel, la générosité et le soutien l’un à l’autre.

Une relation difficile peut devenir progressive, c’est-à-dire, permettre aux deux partenaires de se développer dans leurs ambitions personnelles et à l’individu de ne pas se sentir piégé dans la relation ou invisible.

L’intimité comme de la rencontre entre deux mondes distincts. C’est pour cette raison que je ne reçois pas le couple ensemble mais séparément – et ce, contrairement à la plupart des praticiens. Je ne pense pas que le rôle du thérapeute soit d’être le témoin des querelles telles qu’elles ont lieu à la maison – il n’est ni policier ni juge. Toute exposition de la personne – face au thérapeute ou au conjoint – est délicate et complexe. C’est pourquoi le dialogue entre les conjoints doit être fait par médiation pour permettre à chacun de prendre conscience et de changer sa position.